Princesses d’or et d’orient

En 1922, Jérôme Doucet publie un nouveau recueil de contes, « Princesses d’or et d’Orient ».

princesses_or_couv

Ce recueil regroupe les contes suivants :

  • les trois Miroirs
  • la Toison d’Or
  • le Troupeau
  • la Cuve
  • le Gantelet

Chaque conte décrit une princesse cruelle, aveuglée par ses défauts ; en général il finit mal, pour le peuple, mais souvent aussi pour la princesse elle-même.

Ces contes sont illustrés par Ternat : il s’agit de Paul Ternat, décorateur, et non pas illustrateur ; ce n’est pas un artisan du livre ; il a conçu des meubles, des tentures, des flacons de parfum, notamment pour Caron.

Parmi les cinq contes regroupés, trois avaient déjà été édités auparavant, dans les Princesses de Jade et de Jadis : La Cuve, le Troupeau, le Gantelet, illustrés par Vincent Lorant-Heilbronn. Un autre de ces contes avait été pré-publié dans la Revue Illustrée : La Toison d’Or, dans le numéro du 1er décembre 1904, illustré par Emile Monchau. Dans la Revue Illustrée, ce conte est publié sur quatre pages ; les illustrations sont tirées en couleurs – deux verts, et dorées. Je n’ai pas trouvé trace d’autre publication du premier conte, les trois Miroirs. On peut supposer que les cinq contes ont été écrits à la même époque, et que seuls trois d’entre eux ont pu faire partie du premier recueil, pour une raison indéterminée (retard de l’illustrateur, volonté de ne pas faire un volume trop important ?).

princesses_or_titre_justification

Le texte des contes est revu pour la publication de 1922 ; voici quelques exemples des différences :

  • La Toison d’Or, 1904 :

toison_monchau_2 - texte

  • la Toison d’Or, 1922 :

princesses_or_texte

 

Le livre de 1922 est un petit in-4° de 16 cm x 20 cm ; il comporte 68 pages non numérotées, sous une couverture de vélin blanc. Il est tiré sur un papier glacé, de couleur vert-nil. Chaque conte est illustré d’une vignette de titre, d’une vignette en début de conte, d’une lettrine, et d’un hors-texte. Ces illustrations sont tirées en noir et or ; toutes les pages sont encadrées de deux filets dorés, gras et maigre.

Le tirage annoncé est de 500 exemplaires numérotés ; mais il semble que de nombreux exemplaires soient non numérotés. Le livre est imprimé par Melzer, à Paris, l’achevé d’imprimer étant daté du 23 novembre 1922. Le livre est annoncé au prix de 20 francs.

princesses_or_2_adresses

Pour l’éditeur, un doute subsiste… La plupart des exemplaires portent la mention de la Librairie Lutétia, 66 Boulevard Raspail, à Paris. Mais on trouve des exemplaires avec la mention « aux dépens de l’Auteur ». Et le Catalogue Général de la Librairie Française mentionne Lucien Gougy comme éditeur. Il semble probable qu’il s’agisse bien d’une édition personnelle de Jérôme Doucet, avec l’aide de son ami Lucien Gougy ; la librairie Lutétia étant ici partenaire, en réservant un certain nombre d’exemplaires, sur lesquelles elle est mentionnée.

Le livre est dédié à Clémentine Rouzaud, la Marquise, qui dirige, avec son mari, les Chocolats la Marquise de Sévigné, et qui tient salon, salon dont Doucet est un habitué. Cette dédicace est déroutante : composée d’un texte imprimé : « à Madame C. Rouzaud », et d’un texte manuscrit, reproduit :

Pour mon amye à l’oeil riant
Eveilleur de Muse qui dort
Jai cueilly ces Princesse d’or
et d’Orient

noël 22

princesses_or_dédicace

Il est facile de vérifier que ce texte, qui semble manuscrit (et de nombreux libraires s’y laissent prendre) , est présent dans tous les exemplaires.

Annexe : La Toison d’Or, 1904.

Voici la reproduction du conte publié dans la Revue Illustrée en décembre 1904 :

toison_monchau_1

toison_monchau_2

toison_monchau_3

toison_monchau_4

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s