Builder, un auteur pour enfants

Dans l’article présentant les livres de Jérôme Doucet éditées par Félix Juven puis Boivin, nous avons vu un ensemble de petits ouvrages, de quelques pages, le plus souvent sous cartonnage rouge et or ; ces publications sont illustrées le plus souvent de quelques vignettes signées par des artistes connus ou non : Bief, Le Bocain, Vimar, Mac Koo, Léonce Burret.. Pour ces livres Doucet utilise ses pseudonymes : Montfrileux et Pierrelée.

Je voudrais présenter ici une autre série de ces petits livres, qui présentent des caractéristiques très comparables. Ils sont tous signés Builder, et illustrés de divers illustrateurs ; ils peuvent se présenter brochés (notamment pour les rééditions Boivin) ou sous cartonnage rouge. Les rééditions Boivin ne sont pas datées ; les éditions Juven portent la date – 1909 pour ce que j’ai pu vérifier.

Le petit gourmand.

petit_gourmand_couv

Ce livre de douze pages est au format 17cm x 11 cm,  il est illustré de six grandes compositions de Bief, quasiment à pleine page.

Les jeux de Lili.

lili_couv

Ce livre de douze pages est au format 17cm x 11 cm,  il est illustré de six grandes compositions de Rièzer à pleine page.

Ludovic Rièzer est le pseudonyme de Pierre Dumarchey, qui sera nettement plus connu ensuite sous un autre de ses pseudonymes : Pierre Mac Orlan.

Blaguafroid le Menteur.

Ce livre de douze pages est au format 21,5cm x 15 cm,  il est illustré de douze petites compositions in-texte de Le Bocain.

blaguafroid

Monsieur Sourdaupot.

sourdaupot_couv

Ce livre de douze pages est au format 21,5cm x 15 cm,  il est illustré de douze petites compositions in-texte de Le Bocain. A noter que cette petite histoire est purement humoristique, et non moralisatrice.

sourdaupot_1

Une plaisanterie qui finit mal.

Ce livre de douze pages est au format 21,5cm x 15 cm,  il est illustré de six compositions in-texte de Louis Bailly.

plaisanterie_1

Un duel d’hydropiques.

Ce livre de douze pages est au format 19 cm x 14,5 cm,  il est illustré de six compositions in-texte de André Hellé.

duel_3

André Hellé a illustré un autre ouvrage de Doucet : Colin-Tampon, petit tambour Suisse, publié par Juven ; c’est un album de grand format.

Identifications des pseudonymes.

Builder, Bief, Le Bocain, Rièzer… à part Louis Bailly (1875 – 1958), les noms utilisés dans ces publications sont peu crédibles ! nous avons vu que Rièzer était le pseudonyme de Pierre Mac Orlan ; essayons d’identifier les autres…

plaisanterie_louis_bailly

Bief.

Bief a illustré « le petit gourmand« , signé Builder, et « les trois jumeaux« , signé Montfrileux. Ce dernier texte va nous mettre sur la voie !

15juin1901_jumeaux
Revue Illustrée, 15 juin 1901 – source Gallica-BNF.

En effet, dans la Revue Illustrée du 15 juin 1901, paraît une histoire sans paroles, à pleine page, titrée « les trois jumeaux ». Cette histoire est bien la même que celle publiée huit années plus tard par Montfrileux ; et les dessins sont très similaires, pour le moins. Or cette planche de dessins est signée Jules Fontanez ; avec lequel Jérôme Doucet a collaboré, notamment pour le livre des Masques, et les Contes merveilleux (chez Juven).

trois_jumeaux - fontanez
Fontanez, dernière vignette (Revue Illustrée)
trois_jumeaux_bief
Bief, dernière vignette (Juven)

La comparaison est suffisante pour emporter la conviction.

Le Bocain.

hum… Le Bocain désigne un normand (du bocage) ; il est actif depuis 1892, ce qui exclut Harry Eliott, normand également, mais trop jeune ; et également Rièzer – et pourtant je trouve une certaine parenté entre le trait volontairement gauche de le Bocain et certaines planches signées Rièzer. Donc le mystère demeure…

Builder.

Cette série de livres présente de grandes similitudes avec ceux publiés par Doucet, sous divers pseudonymes ; et si Builder était un autre de ces pseudonymes ?

Pour soutenir cette hypothèse, nous avons plusieurs éléments.

Premièrement, Builder est une signature utilisée à la Revue Illustrée, en 1899 et en 1900 pour une série de sept articles signés M. Builder ; articles à vocation publicitaire plus ou moins affirmée, sur des sujets relativement techniques. Dans cette série, on peut notamment remarquer un article sur les vitraux, sur trois pages, très intéressant. Ces articles peuvent bien avoir été écrits par Doucet, qui s’est toujours montré passionné par la technique et l’innovation.

Nous pouvons également comparer le style de Builder avec celui de Doucet, dans ces petits livres. Et nous remarquons de grandes parentés ! le même usage de phrases simples, avec des propositions juxtaposées, séparées par des tirets…

Je propose donc de rajouter Builder à la liste des pseudonymes de Doucet.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Builder, un auteur pour enfants

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s