Bibliothèque Doucet : la mort du Dauphin.

le 21 mai 2011, Ferraton a mis en vente, sous le numéro 951, un livre dont voici la fiche :

GUILLONNET.- DAUDET (Alphonse).
La Mort du Dauphin. Compositions de O.D.V. Guillonnet gravées à l’eau-forte par Xavier Lesueur.

doucet_contreplat_mort_dauphin
Laurent – contreplat de la reliure

P., Ferroud, 1907, 4°, plein maroquin vert clair, dos à 4 nerfs, titre doré,

  • entre les nerfs : listels de maroquin brun en arabesque sertis de filets dorés avec petits fleurons dorés dans un cadre d’un filet doré ;
  • sur les plats : grand décor composé de listels de maroquin brun sertis de filets dorés droits sur les côtés se terminant par de larges arabesques se croisant aux angles ponctuées de petits fleurons dorés, mêmes arabesques au centre des côtés, grand fleuron en maroquin beige décoré de petites pièces de maroquin rouges et vertes et de motifs dorés en forme de fleur aux angles, grand motif central orné des mêmes listels, de fleurs et feuillages en maroquin de diverses couleurs sertis de filets dorés ; filet doré sur les coupes et les coiffes ;
  • contreplats en maroquin vieux-rose entièrement décorés d’une guirlande d’encadrement composée de croissants en maroquin sertis de filets dorés, grande fleur de lys en maroquin vert décorée de filets dorés à chaque angle, au centre : un dauphin en maroquin vert orné de filets à froid entouré d’un large motif floral en ovale composé de fleurs en maroquin vert et brun clair pour les pistils et feuillages en maroquin vert foncé, le tout serti de filets dorés, gardes en soie moirée et papier marbré bleu, tranches dorées sur témoins, couv. conservées, étui cartonné, dos légèrement décoloré (reliure de R. Laurent, 1924).

Première édition séparée de cette nouvelle extraite des Lettres de mon Moulin, illustrée de 24 compositions de O.D.V. Guillonnet, gravées à l’eau-forte par Xavier Lesueur et rehaussées d’or, dont une sur la couverture, une vignette de titre et 21 in-texte. Lettrines dorées sur fonds peints en bleu, texte et illustrations dans un large cadre gravé.

Tirage limité à 256 ex. num. 1 des 5 ex. imprimés sur peau de vélin (celui-ci non num.), enrichi d’un dessin original rehaussé d’or et de couleurs signé et dédicacé à Jérôme Doucet et d’une suite avec remarques des 23 gravures. «Cette exquise ballade en prose, pièce unique dans l’oeuvre d’Alphonse Daudet, est peut-être à la fois la chose la plus imprévue, la plus parfaite, la plus émue qu’il ait écrite» (bulletin de souscription qui n’est pas joint ici).
Superbe exemplaire dans une remarquable reliure mosaïquée inhabituelle dans l’oeuvre du relieur Laurent.

Estimé 700/900 euros – adjugé 1400 euros.

L’éditeur François Ferroud est un ami de Jérôme Doucet, dont il a publié plusieurs livres, et O.D.V. Guillonnet a beaucoup travaillé pour Doucet également, à la Revue Illustrée, et en illustrant deux ouvrages auxquels Doucet a collaboré : Narkiss, de Jean Lorrain, en 1908 (donc l’année suivant cette édition), puis la Marseillaise, en 1915.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Bibliothèque Doucet : la mort du Dauphin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s